Librairie Prado Paradis - Marseille

Atelier du roman (L'), n° 109. Roberto Bolano : créer malgré tout

Atelier du roman (L'), n° 109. Roberto Bolano : créer malgré tout

Editeur(s) Buchet Chastel
Date de parution : 23/06/2022

Quatrième de couverture :

Roberto Bolaño est enfoncé dans la littérature, persuadé que les actes de lire et écrire sont la clef de l'existence. Il y a de la sacralisation dans sa posture mais cela fait du bien à une époque où ces valeurs sont grandement sous-évaluées...
Philippe Ollé-Laprune.

Lire 2666, c'est entrer dans un monde parallèle qui ressemble au nôtre, mais qui n'existe qu'entre les couvertures d'un roman ; c'est un peu comme l'expérience de lire Moby Dick ou David Copperfield ou À la recherche du temps perdu...
Francine Prose.

Son personnage essentiel est le poète d'avant-garde : le poète comme jeune rebelle, le poète qui a l'illusion ou qui vend le mensonge selon lequel la littérature actuelle doit être exterminée pour la réinventer.
Christopher Domínguez Michael.

Jusqu'à aujourd'hui [...] personne n'a essayé de suivre Bolaño dans la voie tracée par 2666. Il me semble pourtant que si à l'avenir quelqu'un voulait écrire un vrai chef-d'oeuvre sur la guerre civile en Yougoslavie, il devrait être inspiré du magnus opus de Bolaño.
Muharem Bazdulj.

La manière de raconter de Bolaño, sa façon de construire ses phrases, d'organiser ses scènes et ses livres est proche de celle d'un écrivain mexicain : José Revueltas. Mais Revueltas appartient à une autre génération, celle d'Octavio Paz. C'est le père que, heureusement, Bolaño n'a pas tué.
Carmen Boullosa.

Dominique Dussidour a inventé une prose qui laisse surgir, sans solennité, la cadence poétique, dans un dispositif narratif qui permet au lecteur de prendre, avec elle, toute la liberté possible.
Laurent Grisel.

Le monde que raconte Duteurtre dans son dernier livre, c'est un monde de la surveillance généralisée, qui, naturellement, ne se présente pas comme tel. La barbarie se fait douce [...] l'heure est au domestique, au sociétal.
Bérénice Levet.

Pas de véritable architecture romanesque, veut nous dire toujours Georges Haldas, sans pierres vivantes pour soutenir l'ensemble et lui donner du sens. Pas de vraie littérature sans rapport à la vérité.
Jean-Marc Bastière.

L'intelligence artificielle court, court, court beaucoup plus vite qu'un homme et aussi qu'un cheval lancé au galop. D'ailleurs, il s'agit d'un cheval-machine et de surcroît la course est truquée. Car le cheval-machine court sans adversaire.
Massimo Rizzante.

Disponible sous 7j
(sous réserve de confirmation)
22,00 €
Retrait en magasin
Livraison à domicile
Ean : 9782283036563
Format et Reliure : Revue
Pages : 206
Hauteur : 25.0 cm
Largeur : 17.0 cm
Epaisseur : 1.5 cm